DJENDEL-LAVIGERIE

DJENDEL-LAVIGERIE

Brasero en terre cuite

                                  Brasero en terre cuite
Brasero en terre cuite :

 D'aucuns l'appellent  " kanoun" ou plus communément  " nafakh".

Je pense que ce nom dialectal vient du verbe arabe " nafakha" qui veut dire souffler. Eh oui, il fallait ventiller   constamment pour entretenir une bonne température.

 Objet  très répandu autrefois aussi bien pour le chauffage que  pour la cuisson des aliments au charbon de bois.

Les braises ardentes nous réchauffaient les soirs d'hiver et permettaient de préparer certains plats qui nécessitent une  cuisson douce ou directement sur la braise ( maïs par exemple). Un peu d'encens sur les braises et ça embaumait l'atmosphère.

Son gros inconvénient :  dans une pièce mal aérée, la combustion produit du monoxyde de carbone, gaz inodore et mortel ! Et des drames de cette nature, il y en a eu malheureusement.

Pour finir sur une note positive :

Une chorba ayant mijotée sur braséro, je ne vous raconte pas !

 

 Photo envoyée par Chérif

 





Commentaires

  • benyoucef


    slt à tous,
    J’ajoute aussi que nos mères utilisent des tranches de citron contre ce mer3oub.
    On détecte le mr3oub par son état huileux ; c’est surtout la racine entre l’arbre et la branche (ma3za) qui résiste au feu et forme le mer3oub. Les connaisseurs s en débarrassent
    Comme l’a si bien démontré notre cher Kaddour , je dirai aussi que le sang devient comme du lait caillé.

    • Kaddour 157 messages Site web/blog

      Bonsoir,
      Je peux rajouter que étymologiquement, ce mot " maroûb" signifierait " le redoutable, la racine arabe étant " El roûb" qui veut dire " la terreur !
      On comprend parfaitement cette dénomination au vu du danger mortel que présente le monoxyde de carbone tel qu'il est expliqué dans l'extrait suivant :
      Extrait Encarta 2007 :
      Le monoxyde de carbone (CO) peut se fixer au fer de la molécule d’hémoglobine (formant la carboxyhémoglobine) avec une affinité 250 fois supérieure à celle de l’oxygène. C’est cette propriété qui rend ce gaz particulièrement toxique : la carboxyhémoglobine formée ne peut, en effet, plus se combiner à l’oxygène, ce qui entraîne une anoxémie aiguë (asphyxie). Le traitement consiste à déplacer le CO par ventilation en atmosphère très riche en oxygène (oxygène hyperbare). L’intoxication au CO peut être mortelle ; il ne faut donc pas séjourner, et encore moins s’endormir, dans une pièce non ventilée contenant des appareils de chauffage, comme les poêles à charbon dégageant du monoxyde de carbone.
      Microsoft ® Encarta ® 2007. © 1993-2006 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

      • cherif (visiteur)
        cherif (visiteur) · Le 6 février 2012

        Mes amis assalam aleikoum
        Bravo mon frere mohamed pour la bonne réponse

        • moha brady
          moha brady · Le 6 février 2012

          II y a bien longtemps qu'on entend plus parler du mot "mer oub".

          • cherif (visiteur)
            cherif (visiteur) · Le 6 février 2012

            Mes amis assalam aleikoum Ce gaz inodore et mortel que produit les braises(El-Fhem) une fois dans ce "nafakh" qui se souvient comment nos grands meres le surnomaient.Mes amis à la prochaine in challah