DJENDEL-LAVIGERIE MON VILLAGE

DJENDEL-LAVIGERIE  MON VILLAGE

Arbres et arbustes

                                              

                              

Parmi les espèces d'arbres  et d'arbustes qui retiennent l'attention à Djendel et ses environs, on peut citer le frêne , l'eucalyptus, le laurier rose, le micocoulier, le peuplier, le pin, le jujubier, l'opuntia( figuier de barbarie ), le tamaris,  l'agave, l'olivier...

 

- Le frêne  ( Fraxinus excelsior )Cet arbre a orné autrefois la quasi  totalité des trottoirs de Djendel ainsi que les bords de routes : sortie de Médéa, de Khemis-Miliana et vers l'oued Ouassane.

    L'espèce la plus répandue est connue sous le nom latin de  fraxinus augustifolia ( frêne à feuilles étroites).

                  En langue arabe, on l'appelle " dardare" 

  Ceci expliquerait en partie le nom d'un quartier très ancien de Djendel : dardara qui signifierait " la frênaie"

 

 

                                                    photo 1

  

- L'eucalyptus ( eucalyptus globulus) cet arbre originaire d'Australie a été acclimaté en Algérie à partir des années 1860. Cet arbre  s'est très vite  adapté aux conditions méditerranéennes très similaires à celles du sud-ouest australien dont il est originaire. Son pire ennemi, un insecte nommé phoracantha

 On lui reconnait des propriétés médicinales de décongestion des voies respiratoires par inhalation d'un mélange de vapeur d'eau et d'essences contenues dans les feuilles.

 

Les spécialistes de l'urbanisme déconseillent toute construction au voisinage de cet arbre en raison du risque que présentent ses racines qui s'étalent en partie à horizontale et de ce fait provoquent des fissures dans les fondations.

Les racines de cet arbre sont  également connues  pour leur grande capacité absorption de l'eau, ce qui a conduit à utiliser cet arbre dans les zones marécageuses afin de les assécher et limiter, par la même occasion,  le pullulement de moustiques. 

 

eucalyptus.jpg

                                                           photo 2

 

 Fleurs d’Eucalyptus         

 

 

-Le laurier rose  (Nerium oleander) 

  

Le laurier rose ,  appelé également oléandre, est un arbuste de la famille des  apocynacées originaire de la rive sud de la Méditerranée.

Le nom arabe est " dafla"    IL embellit le rivage du chélif à certains endroits.

Le nom du chef lieu de la Wilaya n'est pas étranger à cette plante : Aïn Defla ( la source des lauriers roses )

Il y a aussi l'expression populaire locale  " aussi amer que le laurier ". En effet, il ne faut jamais porter à la bouche un rameau ou une feuille de laurier, source d'une violente amertume, d'autant plus que ça contient des substances très toxiques.

 

 

 

 

 

      

                                                photo 3

Ne pas confondre avec le laurier sauce  ( utilisé aussi bien en cuisine pour ses vertus odorantes  que  dans le couronnement des têtes romaines! De plus, ceci a donné naissance à l'expression " dormir sur ses lauriers"

 

 

                                   Laurier sauce   ( Laurus nobilis )

 

                        

           couronne de laurier                                               

 

 - Poivrier sauvage  (Schinus molle) communément appelé faux poivrier ou Poivrier sauvage. C'est un arbre de la famille des anacardiaceae, originaire d'Amérique du sud.

Sa silhouette rappelle celle du saule pleureur. Les baies rouges ou roses qui rappellent celles du poivre ne sont pas comestibles car trop amères.

C'est encore une espèce acclimatée en Algérie comme plante ornementale. On le trouve çà et là à Djendel, notamment dans le jardin public depuis l'époque coloniale.

 

                                                                         photo 4

 De par la densité de son feuillage, cet arbre nous procurait un bel ombrage.

 

                                     

 

- Le micocoulier ( Celtis australis  )  : C'est également un arbre très élégant  qui agrémentait les rue du village. Son nom latin est  Celtis australis , de la famille des lmacée.

A l'époque, enfants, nous consommions ses baies sucrées et d'aucuns les appelaient " bonbons végétaux"
                        

                              medium_dsc00696.jpg

 

       Fruits du micocoulier     photo 5

 

- Le jujubier ou jujubier de Berbérie   ( Ziziphus lotus)

 

Le jujubier ( est un arbuste épineux appartenant à la famille des Rhamnacées et communément appelé "Sedra"     dans les pays du maghreb

 

 C'est arbuste ou plutôt buisson épineux qui peut  supporter des conditions sévères de sécheresse, de vent et d'ensoleillement. On le trouve sur les bords du Chélif ou isolé en rase campagne. Il produit des baies comestibles.

 

 

                                                           photo 6

Aux endroits destinés à la culture, cette plante est plutôt gênante car très envahissante. Son rôle stabilisateur des alluvions est en revanche reconnu pour les terrains exposés à l'érosion par l'eau ou par le vent.

 

- Le tamaris, plus précisément  l'espèce tamarix africana connue à  Djendel et ses environs sous le nom de "tarfa"   

Tamarix-africana-15-08-2008-250.jpg

                                            photo 7

 

 C'est surtout le long du rivage de l'oued Chélif que l'on retrouve cette espèce, mais loin du village. Il faut aller aux environs de  Sid-Ahmed ou à Hellil pour remarquer son foisonnement. A certains endroits, ses feuilles semblent s'abreuver de l'eau de l'oued.

 

- Le peuplier blanc ( populus alba), connu sous le nom arabe de " Safsaf"   

 

    

                          photo 8

     face duveteuse d'une  feuille  et tronc du peuplier blanc  

 

                                                photo 9

                                         Peupliers dans les environs de Djendel

 

Il est possible que l'on trouve  éventuellement  et très localement des espèces de la même famille, à savoir

 

                                       photo 10

 le peuplier d'Italie ( populus italica) reconnaissable à sa forme longiligne

 

                      

                                                                             photo 11

 

      Le peuplier tremble ( populus tremula)  reconnaissable à ses feuilles portées par de longs pétioles et qui s'agitent au moindre souffle de vent.

 

- L'opuntia   ou nopal ou encore figuier de barbarie de la famille des cactus. C'est l'espèce opuntia ficus indica ( figuier indien) qui est la plus répandue dans nos régions et ses fruits sont comestibles. Il semblerait que le nom latin opuntia est à lier à la ville greque d'Opus.  Cette dénomination latine nous explique l'appellation locale " El hendi"  

L'appellation locale la plus commune est "karmousse en n'sara "  c'est à dire "le figuier européen". . Mystère autour de cette appellation  

                                                                            photo 12

 

 - Le pin    C'est l'espèce pin d'alep ( pinus halepensus) qui est la plus répandue  dans nos régions. Localement on dit " snaoubar"                                    الصـــنــوبـــر

  Sur les hauts sommets de ces arbres nichaient des cigognes, le claquement de leurs becs nous rappelait leur présence.

 

http://www.allo-olivier.com/Photos-Forum/Vos-Photos/Guylome/Pin-Alep-01.jpg

                                                                            photo 13

                       

L'écorce du pin était utilisée autrefois,par nos mères, comme tanin ( taydapour traiter les peaux de moutons ( El  haïdourate    )

 

 - L'agave Agave americana  (Amaryllidacées).Dénomination locale : "essabar"   الصبـــــار
   Une plante devenue banale dans les régions méditerranéennes. Originaire du Mexique l’agave a été introduit en Europe au XVI° siècle. Craignant le froid, il s’est acclimaté chez nous, sur les terrains secs et ensoleillés  ou encore le long de l'oued Chélif et notamment, me semble t-il, au lieu- dit "Gueltet essabar"    ( la fosse  des agaves).

Autrefois on se baignait dans l'oued Chélif à certains endroits relativement profonds que je désigne par "fosses" ; et précisément, la fosse des agaves était bien connue par tous les djendellois. Pour limiter notre imprudence, nos parents nous mettaient en garde contre la présence de tourbillons qui pouvaient nous engloutir dans cette fameuse fosse des agaves. . .

 

 

Fichier:Agave americana, Ouled Ali, Algeria - 1972.jpg

                                          photo 14

  

- Le mûrier   ( morus alba) Mûrier blanc ou mûrier commun  : "Ettoute" en dialecte local

 

Mûrier_Morus alba.png

 

                                                          Photo 15

 

- Le savonnier   ( Sapindus mukorossi )   : "Sabonne el ghoula" en dialecte local

                          Son nom Sapindus vient du latin 'sapo' qui désigne le savon et de 'indicus' qui signifie 'indien'

Qui se souvient de ces boulettes noires qui tombaient à maturité des fruits et qui par humidification produisaient une mousse comparable à celle du savon; d'où leur nom. On les appelle à juste titre : noix de lavage .

 

sapindus_drummondii.jpg

                                                                Photo 16

 

- Le melia Melia Azedarach )   : nom inconnu dans le  dialecte local, son nom dans certains pays arabes est  " zenzalakht"  ( due probablement à une influence de la langue perse, d'ailleurs, cet arbre est connu également sous le nom de lilas de Perse )

Cet arbre a été introduit notamment après l'indépendance pour embellir les rues de Djendel.

 

Melia.jpg

                                                                 Photo 17

 

 

La ronce  ( Rubus Fruticosus )   : "  el allaïg "  en   dialecte local,   العلايڨ

 

ronce.jpg

                                                          Photo 18

 

- Le ricin  ( Ricinus communis)   : "  el  Kharouaa "  en langue arabe  :   الخروع  

 

 

Ricin.jpg

 

 

 

   

- Verveine Citronelle  ( Lippia Citriodora   ou  Aloysia triphylla )   : "  el-louisa"  en dialecte local  :   الويـــــــزة 

 

          Lippiacitriodora.gif

 

 

- Gommier du cap  Acacia horrida )   : "  chouk elloubène"   ou " lelbène" en dialecte local  :   شوك  اللوبان

 

   Acacia_horrida.JPG

 Arbuste utilisé comme haie de protection des jardins coloniaux au motif de ses longues épines blanches

 

- Jujubier commun  Ziziphus jujuba )  en dialecte local  : " el annab"       العـــنــــــــاب

 

Ziziphus_zizyphus.jpg

 

                                               ( photo Wikipedia)

 

 



03/11/2014
24 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres