DJENDEL-LAVIGERIE MON VILLAGE

DJENDEL-LAVIGERIE  MON VILLAGE

UN PLANETARIUM FICTIF A DJENDEL. Partie trois et fin

                                                    UN PLANETARIUM FICTIF A DJENDEL.              (Partie trois et fin. 3/3)

Par Ahmed le bourlingueur.

Parmi toutes mes passions citées dans les deux parties précédentes et sans être un féru de la cosmologie, j’ai voulu en cette troisième partie vous faire partager celle qui est leur résultante en quelque sorte : Le système solaire lié à notre patelin. Joindre l’utile à l’agréable. La tête, toujours, dans les étoiles, j’aimerai bien faire quelque chose, question de partager ma passion.

Il s’agit d’imaginer un planétarium imaginaire projeté sur le territoire de Djendel. Un planétarium à Djendel ? Mais cela coûte cher ? Un planétarium d’un autre genre. Fictif. Il ne coûte que l’effort de l’imagination. Cela suppose donc un rapetissement et une certaine représentation des éléments de ce système solaire où nous vivons. Ce qui est plus intéressant est l’estimation qu’on peut avoir dans une certaine réduction qui fera entrer en jeu des éléments quotidiens et très familiers. Ce que font d’ailleurs tous les vulgarisateurs en cosmographie. Ils construisent à une certaine échelle ces planètes ou bien les représenter dans un planétarium. Mais un tel investissement « astronomique » revient cher pour ma poche. Il faut penser à un local où les exposer alors que je ne serai pas capable de répondre à toutes les questions que suscitera une telle exposition.

Mon planétarium ira aiguiser votre curiosité ce qui a, donc, pour but de vous pousser à aller savoir au lieu de pleurnicher sur votre sort. Tenir une baie de raisin entre le pouce et l’index, en un lieu quelconque et le considérer comme la planète bleue et qu’à cette taille de la Terre, le soleil serait un ballon de plage d’un mètre de diamètre à 107.5 mètres de vous, vous donnera certainement une bonne estimation de la vraie grandeur du soleil et de son cortège. Estimer la distance de toutes les planètes, leurs volumes respectifs est le but de mon planétarium. La disposition des planètes à un moment par rapport entre elles est trop délicate pour l’entamer.

Ce n’est pas un planétarium traditionnel en salle circulaire surmontée  d’un dôme hémisphérique. Mon intention est de représenter le système solaire entier sur l’étendue de notre village et l’étendue de son territoire. On aura donc une approximation de la réalité de son immensité. Dans une représentation héliocentrique et à une certaine échelle, on peut faire apparaître le mouvement des planètes, leurs positions mutuelles et surtout leurs volumes par rapport à notre astre lumineux. Ce serait une gigantesque maquette qu’on observera mentalement sur une distance de 4.5 km environ mais pour voir les planètes de 1.7 millimètres à 11 centimètres de diamètres pour un soleil de 1 mètre.

Un point très important, la mosquée étant aussi une de mes passions, il m’est fort agréable de les lier dans ce projet. Comment ? Juste en vous invitant à considérer ce soleil réduit (un ballon de plage) placé devant la mosquée Et-Tahar de Djendel. C’est tout et ce n’est pas méchant. La science et la religion chez nous sont très compatibles. Je ne considère pas l’inclinaison des écliptiques des planètes. Les dénivelés du sol laissent considérer donc leur voyage dans le sous-sol. Ce calcul n’est pas difficile mais nécessite une carte topographique à petite échelle qui n’est pas à ma disposition.  Alors je représente, leurs orbites en cercle pour diminuer un peu les calculs fastidieux, sur un vieux plan de Djendel. (Figure ci-jointe) Elle ne comprend que 6 planètes.  

En Algérie on a, selon mes actuelles connaissances, deux planétariums : l’un à Alger et l’autre à Sidi-Bel-Abbès. Et dire que j’avais passé juste devant cet édifice sans y pouvoir entrer. C’était un jour de travail et je ne connaissais pas le programme d’ouverture. 

L’importance de la cosmologie dans la vie de tout citoyen n’est pas à sous-estimer. C’est le soleil qui règle nos montres, qui fait les jours et les nuits, qui faits les quatre saisons, la photosynthèse… La Lune qui règle notre vie religieuse et l’écart des calendriers grégorien et musulman n’est pas fortuite. Il permet à Ramadhan de voyager dans les saisons, sans cela il n’aura pas une bonne efficacité. Un Ramadhan, toujours en été, sera rejeté, en hiver il ne servira à rien.  Les sciences de la Terre, la météorologie reposent aujourd’hui sur des connaissances astronomiques. Les étoiles groupées en constellation nous aident à se repérer la nuit et, même, à certains, à prévenir l’avenir. L’étude astronomique permet de comprendre l’origine de l’univers et permet d’expliquer bien des choses.  

J’espère que cet humble travail aura l’attrait de tous les visiteurs et j’accepterai toutes les remarques qu’on pourra y faire. Yaw Eketbou bark !  ( Ecrivez seulement !)                 

Etes-vous prêts à partir en voyage ? Alors attachez vos ceintures ! Allons-y ! Payakhli dira Youri Gagarine pour aller dans l’espace. Qu’avait dit Neil Armstrong ? Il a retenu son mot pour le premier petit pas d’un homme sur le sol lunaire pour le qualifier d’un bond de géant pour l’humanité. Monsieur Bort je garde toujours les photos de ton alunissage.   

Attachez vos ceintures, mesdames et messieurs, on va commencer.

N’oublions pas, le traditionnel compte à rebours : 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0 go ! Antaliq fel fadha !

Le Soleil. (السمشIl aura la taille d’un ballon de plage d’un mètre de diamètre. Il sera posté, dans vos esprits, sur la plateforme devant la mosquée Et-Tahara de Djendel. Le mètre joue un rôle d’estimation très signifiant dans l’échelle des grandeurs.

L’échelle de réduction est de 1/D : D étant le diamètre du Soleil soit : 1/1 392 000eme

a- Ceinture intra-mercurienne. (حزام ما قبل المريخ). Une petite bande de sable fin entre le soleil et Mercure.

01- Mercure. (عطارد).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial : 4 878 km. Un grain de poivre noir de 3.5 mm tellement noirci par le soleil.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 58 000 000 km est réduit à 41.7 m.    

C) L’année sidérale : 88.0 jours de la Terre.

D) Durée de la journée sidérale : 58.7 jours

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr = 4 139 091 km/jour et Vp = 2.97 m/24H.

F) Les satellites : Aucun.

G) Description du parcours imaginaire du poivre noir dans le grand Djendel : W. : Ce petit grain de poivre démarrera de la stèle commémorative des martyrs. S. : Il se dirigera vers le Sud et longera le trottoir sud de la  rue Zouaoui Mouloud. E. : Il entrera à la mosquée de son côté sud et passera au niveau de son mihrab pour en ressortir vers la seconde rue nord. N. : Il longera le trottoir de la Daïra et retournera à son point de départ du Maqam Ech-Chahid en faisant donc un cercle de rayon de 41.7 m centré à l’homothétie de notre Soleil se trouvant donc devant la mosquée Et-Tahara. Ce sera la même chose pour toutes les planètes.

02- Vénus. (الزهرة).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial : 12 102 km. Un grain de pois chiche de 8.7 mm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 108 200 000 km est réduit à  77.7 m.

C) L’année sidérale : 225 jours terriens.

D) Durée de la journée sidérale : 243 jours terriens. La journée est plus longue que l’année sur Vénus.

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr : 3 019 982 km/jour et Vp : 2.17 m/24H.

F) Satellites : Aucun.

G) Description du parcours imaginaire du pois chiche dans le grand Djendel : W. : Le pois chiche, modèle réduit de l’étoile du berger démarrera du milieu de la rue au niveau de l’ancien local des PTT. S. : Il coupera la rue Benharkat et s’engagera dans un autre ilot plus au sud contenant le service téléphone : Télécom Algérie.  E. : Le modèle imaginaire de Vénus survolera l’école « Aïcha » puis recoupera la rue nord qui fait avec celle de Zouaoui Mouloud le fameux Y. N. : Il recoupera la rue Rezkallah Maamar, survolera la Daïra et reviendra à son point de départ après 225 jours.

03- Terre. (الأرض).  

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial : 12 756 km. Une baie ou grain de raisin de 9.2 mm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 149 600 000 km est réduit à  107.5 m.

C) L’année sidérale : Connue de tout le monde : 365 jours. 

D) Durée de la journée sidérale : 23.93 Heures.

 

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr : 2 573 940 km/jour et Vp : 1.85m/24 H.

F) Satellite : La Lune. Qui ne connait pas la Lune ?

G) Description du parcours imaginaire du grain de raisin dans le grand Djendel : W. : Le parcours du modèle de la planète bleue démarrera juste quelques mètres avant le salon de thé Xima, il longera la rue Bouzar Mohammed pour bifurquer vers la maison des parents de notre blog master Kaddour. S. : Il fera un grand arc dans la rue Benharkat. E. : Il survolera l’îlot d’habitation en face de l’école « Aïcha ».  N. : De rue en îlots, il arrivera à son point de départ.

04- Mars. (المريخ).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial : 6 794 km. Une baie rouge de groseille de 4.9 mm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 227 940 000 km est réduit à  163.8 m.

C) L’année sidérale : 687 jours terriens.

D) Durée de la journée sidérale : 24.6 Heures.

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr : 2 083 644 km/jour et Vp : 1.50 m/24 H.

F) Satellite : Deux satellites : Phobos et Deimos.

G) Description du parcours imaginaire du grain de groseille dans le grand Djendel : W. : Le départ du modèle de Mars (Le grain de groseille) se fera dans le même axe, par convention, juste devant l’ancien logement du secrétaire général de la Mairie de Djendel. S. : Il planera sur le Haï d’El-Atarcha. E. : Il survolera l’ancienne bâtisse de l’ex cave. N. Il longera la rue route de Sidi Ahmed dite Gouasmi Djillali et après quelques îlots il reviendra à son point de départ.     

b- La ceinture d’astéroïdes. (حزام الكويكبات ).  A 247.2 m une poussière en bande faisant un grand cercle continu. 

05- Jupiter. (المشتري).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial : 142 796 km. Une belle orange de 10.26 cm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 778 300 000 km est réduit à  559.1m.

C) L’année sidérale : 4 333 jours terriens. 

D) Durée de la journée sidérale : 9.93 Heures.

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr : 1 128 023 km/jour et Vp : 0.81 m/24 H.

F) Satellite : Soixante satellites (60).

G) Description du parcours imaginaire de la belle orange dans le grand Djendel : W. : La belle orange se mettra en route au niveau de l’Oued Chélif sous le mausolée de Sidi Boudarga, au S. elle survolera l’arrêt des bus de transport des voyageurs de Djendel. E. : Elle passera au niveau de la croisée du boulevard Nord et la RN18. N. : Elle survolera le sous-bois en face de la gueltet Smar.

06- Saturne. ( زحل).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial : 120 660 km. Une balle de ping-pong de 8.67 cm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 1 429 400 000 km est réduit à  1 026.9 m.

C) L’année sidérale : 10 760 jours terriens.  

D) Durée de la journée sidérale : 1 067 Heures.

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr : 834 259 km/jour et Vp : 0.60 m/24 H.

F) Satellite : Cinquante satellites (50).

G) Description du parcours imaginaire de la balle de ping-pong dans le grand Djendel : W. : Le bassin d’irrigation sera le point de départ pour notre balle de ping-pong qui recoupera l’Oued Chélif en aval au pont d’entrée de la ville. S.W. : Elle survolera la route d’Aïn-Lechiakh à 400m environ de l’embranchement. E. : Elle traversera le cimetière chrétien puis le notre d’Ouled Ben Amor et recoupe l’Oued au niveau du Kaf Lahmar. N. : Elle  survolera la colline de Ben Zarfa et revenir vers son point de départ.    

07- Uranus. ( أورانوس).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial 51 100 km. Un œuf de perdrix de 3.67 cm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 2 875 000 000 km est réduit à  2 065.4 m.

C) L’année sidérale : 30 600 jours terriens.

D) Durée de la journée sidérale : 17.24 Heures.

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr : 590 033 km/jour et Vp : 0.42 m/24H.

F) Satellite : Vingt sept satellites (27).

G) Description du parcours imaginaire de l’œuf de perdrix dans le grand Djendel : W. : Sur la RN18 aux environs de l’entrée à la ferme Si Hassane (ex-Djorda). S. : Sidi Boulanouar. E. : La limite Est des bâtisses du village. N. : L’ubac de la colline de Ben Zarfa.

08- Neptune. ( نبتون).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial 49 532 km. Un œuf de caille de 3.56 cm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 4 504 000 000 km est réduit à  3 235.6 m.

C) L’année sidérale : 60 190 jours terriens.    

D) Durée de la journée sidérale : 16.11 Heures.

E) Vitesse réelle moyenne de la planète et dans le Planétarium : Vr : 469 931 km/jour et Vp : 0.34 m/24 H.

F) Satellite : Treize satellites(13).

G) Description du parcours du modèle imaginaire dans le grand Djendel : W. : Au niveau de la RN18 l’entrée de la bourgade de Sidi Nasser.   S. : Le cimetière de Ridjal El-Haouch. E. : Sidi Zerrouk au niveau de l’Oued Sehaïria. N. : Source de l’Oued Lazreg.

09- Pluton. (بلوتون).

A) La représentation fictive de la planète : Diamètre équatorial 2 300 km. Un grain de mhamsa non cuite de 1.7 mm.

B) Le demi-grand axe (rayon) de l’orbite réel : 5 900 000 000 km est réduit à  4 238.5 m.

C) L’année sidérale :

D) Durée de la journée sidérale :

E) Vitesse réelle de la planète et dans le Planétarium :

F) Satellite : Aucun.

G) Description du parcours du modèle imaginaire dans le grand Djendel :  W. : La ferme Barkat.  S. : Au de là de Sidi Boumerdjene. E. : Sidi Belkassem et sur la RN18, 1.5 km avant Bendouli. N. : Au niveau des cimetières de Sidi Lakhdar et Sidi Boudissa.

NB : Elle ne fait plus partie des planètes mais elle est classée comme un planétoïde après la découverte d’autres petites planètes dans les ceintures d’astéroïdes telles Cérès, Hauméa, Eris et Makémaké…  

c- La ceinture de Kuiper. (حزام كويبر). Limite du système solaire. (???)

Remarque :

1- L’astronomie est une science qui appartient à tout le monde.

2-Inouï mais vrai, le sens du parcours de ces planètes a le même sens que celui des hadjis à la Mecque. Ces planètes réduites du planétarium font, donc, du Tawaf autour d’une autre maison de Dieu.

3- Si vous êtes à Djendel et que, par hasard, vous trouveriez une baie de raisin ramassez-la et mettez-la, vite, en orbite. Vous savez maintenant où elle circule. 

4- Les données numériques sont issues du Petit Larousse 2009.

5- Il est possible de mettre tout cela dans un logiciel vidéo, à fond Google Earth et de régler le tout à la marche réelle des planètes, dans le temps et l’espace. Une ambition Hubert reevesienne. 

 



06/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres