DJENDEL-LAVIGERIE MON VILLAGE

DJENDEL-LAVIGERIE  MON VILLAGE

Page de lecture

Page de lecture
Page de lecture




Commentaires

  • zouaoui mourad
    zouaoui mourad · 6 janvier 2012

    L instituteur que j avais eu lors de ma premiere entrée scolaire en
    1954/55 s appelait MR CHICHE.
    Autour de moi il y avait SERRAI AHMED
    ZOUAOUI MOHAMED MON COUSIN
    BENDJADAHOUM ABDELLAH
    qui partageaient avec moi les tables d ecoliers qui avaient des encriers que le maitre emplissaient une fois qu elles se vidaient...
    oui c etait une epoque !!!!!

    • moha brady
      moha brady · 24 octobre 2011

      Pour Ahmed.
      C'est dans le livre ou figure cette page voici ali voici omar que j'ai fait illusion au texte "ces femmes roulent le couscous".Je crois que si ma memoire est bonne et qu'elle se rappelle l'année 58, la page est au milieu .Limage nous montre deux femmes avec leurs habilles traditionnels devant ces grands plats en bois " djefna " dans notre langage roulaient du couscous. Dans une page de ce livre ,il y a aussi SAID LEVE LA TETE.et cet eboueur avec son ane qui crie BALEK! BALEK!
      Merci toujours Ahmed de nous rappeler ces souvenirs.

      • noria 5 messages Site web/blog

        De nos jours, l'école est vaincue par la rue, le niveau a réellement baissé, les élèves d'aujourd'hui ne peuvent plus apprendre comme autrefois. Avec les SMS, les chats , les blogs, l'écrit n'est plus sacralisé.
        Aujourd'hui, on écrit bien plus avec un clavier qu'avec un stylo....

        • Kaddour (visiteur)
          Kaddour (visiteur) · 8 août 2011

          Peut-être que les textes n'ont pas tellement changé, mais il faut savoir que les changements trop rapides, trop subits peuvent entrainer des réactions violentes à l'image des réactions chimiques ( inflammation, exposion ...). En revanche, les processus lents sont plus équilibrés, éventuellement réversibles et finissent par une transformation totale dans le temps; ce qui également vrai en chimie . Patience, il faut toujours espérer !

          • mirou

            les textes n'ont pas tellement changé:meme de nos jours la mere est toujours a la cuisine el matbakh ou bien el menzel et le pere au travail c' est << normal>>!

            • moha brady
              moha brady · 5 août 2011

              A ceux qui ont eu ce livre entre les mains ont bien lu le titre d'un texte de lecture" ces femmes roulent le couscous"ou chaque éléve suivait la lecture attendant son tour.
              Nos premieres lectures ont debuté dans cette methode.